Top

Impression de chute en s’endormant

Avoir l’impression de chute en s’endormant est un phénomène qui est suffisamment fréquent de nos jours. En effet, le pourcentage des personnes concernées par ce phénomène s’agrandit de plus en plus. Et, cela se traduit par des secousses de vos muscles ou à une soudaine contraction. Cependant, ce phénomène ne se produit que lorsque vous commencez à peine à dormir. Même si ce phénomène n’est pas le seul trouble sensoriel dont vous pouvez être victime, c’est ce qui fera essentiellement le sujet de cet article.

Avant d’aller plus loin, il faut d’ores et déjà noter que derrière l’impression de chute en s’endormant peut se cacher une grave maladie. D’où l’intérêt de consulter un spécialiste si le problème persiste. Dans cet article, une grande lumière sera mise sur ce sujet afin de vous permettre d’en savoir un peu plus. Si vous en êtes souvent victime, vous comprendrez comment cela se produit. Bonne lecture !

Le principe de la chute durant le sommeil

sensation de chute dans le sommeil

Une fois que vous vous couchez dans votre lit, le sommeil commence par vous gagner et tout à coup, vous ressentez une sensation. Cette dernière s’explique par un vertige qui entraîne une chute ou un sursaut. Du coup, vous vous réveillez en cherchant à comprendre ce que c’est. D’abord, ne pensez pas que vous êtes la seule personne à qui cela arrive. Eh oui, nombreuses sont les personnes victimes de cela. Cependant, tous ne le vivent pas de la même façon. En effet, certains le vivent consciemment, tandis que d’autres non.

C’est un phénomène qui est provoqué par les muscles. Et, cela s’appelle une myoclonie d’endormissement ou une secousse hypnique. Certains l’appellent également le « sursaut du sommeil » et ce phénomène est très bien connu dans le monde médical. D’ailleurs, de nombreuses personnes en souffrent.

D’après les experts qui se sont penchés sur le sujet, lorsque les muscles sont détendus et que vous êtes sur le point de rentrer dans la phase d’endormissement, votre cerveau n’en fait pas de même. Bien au contraire, il est encore actif. Et, c’est à cet instant que le cerveau réagit à l’engourdissement que provoque votre corps. Pour le faire, il envoie une sorte de signal nerveux à vos muscles afin qu’ils puissent s’activer. Retenez que pour lui, vous êtes en train de mourir et pour empêcher cela, votre cerveau use de cette tactique.

Cette réaction physique est souvent détectée chez les gens qui sont dans un état stressant. De plus, s’ils présentent une fatigue physique importante, ils pourraient se retrouver dans la même situation. Par ailleurs, notez que si vous vivez ce phénomène qui donne l’impression de chute en s’endormant de façon fréquente, cela devrait vous inquiéter.

Les caractéristiques du sursaut du sommeil

Le sursaut du sommeil, aussi appelé secousses hypniques, est classé dans le rang des spasmes myocloniques. C’est également mis dans le rang des contractions musculaires brutales et involontaires. En effet, vous sentirez l’assoupissement prendre possession de votre corps, puis d’un coup ce dernier commence à se contracter. Souvent, cela se fait brusquement, et ce, comme si vous venez de manquer une marche des escaliers. Il peut arriver que vous ayez d’autres secousses différentes de ce dont il est ici question. Pour petite information, il existe de nombreux types de secousses.

sensation de chute dans le sommeil

Dans votre bureau par exemple, en position assise, vous pouvez être occupé dans votre travail puis d’un coup vos paupières se mettront à frémir. Ou encore, vous pouvez être soudainement pris par un hoquet que vous ne pouvez pas contrôler. Notez que vous pouvez résoudre cela en tirant votre respiration d’un sac en papier. Ce qui est bon à savoir, c’est que chacune de ces secousses étrangères se produit généralement en une courte durée.

De plus, dans ces trois différents cas de myoclonies, il n’y a aucun signe de gravité. Et, cela principalement dans le cas de l’impression de chute en s’endormant. En effet, ces phénomènes sont selon les spécialistes normaux donc banals. Entre autres, le sursaut du sommeil quant à lui, peut se produire chez n’importe qui, peu importe l’âge.

Toutefois, vous devez retenir que les signes caractéristiques du phénomène donnant l’impression de chute en s’endormant se déroulent à un stade donné. En effet, cela se produit toujours lorsque vous êtes sur le point de vous endormir. En effet, cette sensation survient toujours au moment de l’endormissement, on parle alors de stade 1 de « sommeil lent ». L’impression que vous aurez à ce stade s’avère être une succession de brefs sursauts musculaires. Ces derniers peuvent être soudains et se produire principalement au niveau de vos membres inférieurs, la majorité du temps.

Quelles sont les causes du sursaut de sommeil ?

Hélas, les réelles causes de ce phénomène ne sont pas encore définies jusqu’à l’heure actuelle. Mais, le plus souvent, vous pouvez retrouver ce phénomène spécialement chez les personnes stressées, très fatiguées ou ayant des heures de sommeil irrégulières. Les scientifiques n’ont tout de même pas baissé les bras et ont proposé certaines théories à ce sujet. La première et principale selon eux serait que tout vient de notre cerveau. Comme expliqué un peu plus haut, dès que ce dernier capte mal les signaux, c’est cela qui occasionne la chute et la perte d’équilibre. Pour profiter d’un sommeil réparateur, il vous suffit donc de vous endormir de façon calme. Eh oui, vous devez seulement vous détendre physiquement et aussi mentalement. Aussi, il faut veiller à se coucher à des heures régulières.

Bon à savoir

Lorsque vous êtes dans la phase de l’endormissement hypnagogique, vous pouvez être victime d’autres phénomènes. Et, ils seront différents de celui de l’impression de chute en s’endormant. Comme autres troubles sensoriels, vous pouvez en fait avoir des hallucinations ou des troubles d’angoisse. Aussi, il y a la paralysie du sommeil. Voici pour vous des détails sur ces maladies, afin que vous puissiez mieux comprendre.

chuter en dormant

Une hallucination : Elle se définit comme la perception d’un objet qui n’existe pas. En effet, la victime voit quelque chose qui n’est pas réel, mais à laquelle elle adhère et réagit comme si ce qu’elle voyait venait de l’extérieur. En outre, notez que cela est différent de l’illusion qui est le fait de percevoir un objet réel, de façon déformée.

Un trouble d’angoisse : Il existe plusieurs troubles d’angoisse et ils sont provoqués par une anxiété. Cette dernière peut être excessive et difficile à gérer et cela peut se manifester de façon variable. En effet, il pourrait s’agir d’attaques ou de crises de panique dont la phobie ou autres.

Une paralysie du sommeil : C’est une parasomnie caractérisée par le fait que la victime de ce trouble qui est sur le point de s’endormir (là, il s’agit de la paralysie hypnagogique) ou se réveiller (là, il s’agit de la paralysie hypnopompique) ne puisse pas le faire. Or, il est totalement conscient et ne peut volontairement rien effectuer comme mouvement.

S’il arrivait que vous soyez victime de l’un de ces trois cas, notez que ces troubles arrivent de façon fréquente. Et, tout comme l’impression de chute en s’endormant, ceux-ci sont également sans danger pour celui qui en souffre. Toutefois, il pourrait s’avérer être un symptôme qui ait trait à la narcolepsie. C’est d’ailleurs, ce qui prouve encore une fois que votre cerveau ne se repose pas vraiment lorsque vous dormez. En effet, même durant votre sommeil, le cerveau peut continuer à prendre des décisions et même à apprendre.

Diagnostic sur les sursauts du sommeil

Ici, il est question de polygraphie, et elle n’est pratiquée que lorsqu’il y a existence de doute diagnostique, principalement concernant la nature sur le phénomène épileptique de ces myoclonies. En outre, il faut noter que cette polygraphie met généralement en avant certains éléments.

  • Elle témoigne la présence d’une manifestation d’activité EMG (électromyogramme) brève (<250 ms). Ce dernier est d’une grande amplitude et sa présence survient uniquement lorsque vous vous endormez. Autrement dit, quand vous êtes encore au stade 1 du sommeil.
  • La polygraphie ne se produit pas simultanément avec des anomalies d’EEG (électroencéphalogramme).

Complications des sursauts du sommeil, donc vigilance

chuter en dormant

Si cette impression de chute en s’endormant aussi appelée sursaut du sommeil persiste, elle devient d’office invalidant. Par conséquent, le mieux à faire dans cette situation est de vous rendre à l’hôpital pour faire des examens plus approfondis. C’est ce qui est conseillé, car la myoclonie du sommeil pourrait s’avérer être le symptôme principal prouvant que vous souffrez d’autres dysfonctionnements. Et, ces derniers ont rapport avec le système nerveux. Il s’agit en fait, des maladies telles que :

  • La maladie d’Alzheimer

C’est l’une des formes de démence les plus connues. Elle provoque chez sa victime des troubles de mémoire. Et, ces troubles peuvent allier la pensée de l’intéressé ainsi que son comportement. La maladie d’Alzheimer commence à apparaître lentement, et s’aggrave avec le temps. En effet, elle devient si conséquente, qu’elle interfère même dans les tâches quotidiennes de la personne qui en souffre.

  • La maladie de Parkinson

Elle affecte le système nerveux central de sa victime et cela occasionne progressivement des anomalies du mouvement. Il s’agit par exemple des tremblements ou des mouvements lents. Ces derniers sont aussi difficiles et vous pouvez également éprouver une raideur dans tout votre corps.

  • La sclérose en plaques

C’est une maladie qui attaque le système nerveux central. Il s’agit principalement du cerveau, de la moelle épinière ainsi que les nerfs optiques. La sclérose en plaques altère la transmission des influx nerveux, ce qui peut se traduire par des symptômes. Ces derniers sont variables et il peut s’agir de l’engourdissement d’un membre et des sensations de décharges électriques dans le dos ou un membre. Il y a également les troubles de la vision ainsi que des mouvements.

  • L’épilepsie

C’est une maladie nerveuse qui, en relation avec votre électricité cérébrale, cause des troubles sensoriels ainsi et moteurs. Vous pourrez perdre connaissance et convulser si la crise s’avère être violente. Si rien n’est fait le plus tôt possible, cette crise peut revenir de façon répétitive.

sensation de chute dans le sommeil

Par ailleurs, il faudra attirer votre attention sur le caractère récurrent que présentent les sursauts du sommeil. Sachez qu’ils peuvent être le signe que vous pourrez souffrir d’autres troubles. Et, ceux-ci portent sur le sommeil plus grave tel que le syndrome des jambes sans repos. Ce problème agit et se développe sur vos membres dans le futur, mais de façon périodique.

Aussi, une myoclonie banale n’a pas besoin d’être traitée. Cependant, quand elle s’accompagne de symptômes d’insomnies qui ne s’expliquent pas, il serait judicieux de votre part de passer des examens pour un diagnostic. Ces examens peuvent durer toute une nuit entière. Les médecins chercheront avant tout à éliminer la possibilité que le patient puisse souffrir d’autres troubles. Ensuite, une polysomnographie permettra également de vérifier si la myoclonie est la cause de la mauvaise qualité de votre sommeil.

D’après les études, il est conseillé de dormir en moyenne 6 à 8 heures par jour. Ainsi, vous vous reposerez comme cela se doit et serez donc au mieux de votre forme. Toutefois, il y en a qui ont besoin de plus de temps pour récupérer complètement. Pour cela, ces personnes vont jusqu’à 10 h de sommeil. Notez tout simplement qu’il est important de dormir suffisamment, car cela pourrait vous permettre de pallier ce phénomène de sursaut du sommeil.

Fin de la partie, toutes les informations qui vous seront indispensables pour mieux connaître ce sujet vous ont été livrées ici. Vous comprenez mieux ce qui se passe maintenant lorsque vous avez l’impression de chute au cours de votre sommeil. Ainsi, vous ne serez plus surpris, puisque vous êtes maintenant informé sur le principe, les caractéristiques et les causes de ce phénomène.

Pour pallier cela, vous savez désormais quoi faire. Mais si cela persiste de façon régulière, le mieux serait de consulter un spécialiste. En effet, cela pourrait être le signe d’une maladie peut-être grave qui vous guette. N’attendez pas toujours que les choses s’aggravent pour vous mettre à chercher des solutions. Le plus tôt serait le mieux. Dans tous les cas, l’hypnose vous ouvre également ses bras pour vous aider à remédier à ce problème. Avec l’hypnose, vous pouvez résoudre tous vos problèmes de sommeil.