Top

De quoi dépend la qualité de votre sommeil, votre énergie vitale?

Le repos est indispensable à l’homme. Il est d’une grande nécessité. Il est garant de la bonne santé. Un sommeil de qualité répare, reconstitue l’organisme et le ressource. Pendant le sommeil, toutes les énergies déployées au cours de la journée sont compensées et vous faites le plein d’énergie pour le lendemain. Toutefois, tout le monde n’a pas une bonne qualité de sommeil et beaucoup de personnes sont confrontées à des troubles de sommeil qui influent négativement sur l’organisme. Il faut noter que certains facteurs sont à la base de la qualité du sommeil.

Quels sont les facteurs qui influ

ent sur votre sommeil ?

Plusieurs facteurs ont un impact sur la qualité du sommeil. Le plus idéal serait de les identifier afin de trouver des solutions adéquates pour améliorer la qualité de votre sommeil. Ces facteurs sont d’ordre physiologique et psychologique. Il faut noter que :

  • L’anxiété influe sur la qualité du sommeil

L’anxiété est un état désagréable qui bouleverse tout le corps. Elle renvoie des pensées et des ondes négatives vers le cerveau, ce qui étouffe ce dernier et agit négativement sur votre comportement. C’est un état pensif où votre cœur est sollicité en même temps que son rythme cardiaque est accéléré. C’est aussi un état dans lequel vous êtes confronté à des palpitations interminables. C’est une sorte d’inquiétude permanente qui vous paralyse au point où vous êtes étouffé, bloqué et fatigué.

bien dormir
Évidemment, ces conditions ne favorisent pas du tout le sommeil, au contraire, vous êtes nerveux et pas du tout tranquille dans votre corps. Or, pour dormir ou pour bien dormir, il faut une certaine concentration ainsi qu’un équilibre physique et mental. Quand vous êtes anxieux, vous avez du mal à vous focaliser sur votre but de dormir. Parfois, on dort, mais l’anxiété étouffe et le sommeil n’est pas du tout profond. Vous vous réveillez plusieurs fois en sursaut, pour un rien du tout.

Lorsque vous êtes anxieux, vous êtes très inquiet. Vous n’arrivez plus à faire le vide autour de vous. Vous êtes négatif et vous vous imaginez rien que des choses bizarres. Le sommeil devient alors une perle rare que vous essayez de chercher en vain parce que votre corps n’est pas disponible à s’emballer facilement. Dans ces conditions, le sommeil est très difficile à trouver ou à maintenir.

  • Le stress influe sur la qualité du sommeil

Tout comme la nutrition et la reproduction, le stress est une fonction vitale à l’homme. Il est naturel et inné en tout un chacun de nous. Il survient subitement pour résoudre de façon inattendue un compromis lié à notre environnement. Il est aussi une pression liée à certains éléments comme le boulot, les conflits, un examen ou un test. Il est très mauvais pour le sommeil. Le stress et le sommeil ne font pas bon ménage. Ils sont diamétralement opposés, ce sont deux choses qui ne vont pas de pairs.

Le stress agit en fait sur les fonctions physiologiques qui maximisent l’éveil. Il déséquilibre totalement l’organisme. Le stress vient chambouler le côté quiétude et paix. Il sème une sorte de zizanie en troublant totalement l’organisme. C’est un état dans lequel vous êtes constamment nerveux, irritable. Le stress rejoint en fait l’anxiété. Votre cerveau est tout le temps sollicité et le corps et l’esprit sont totalement affectés. Vous ne pouvez pas bien dormir dans ces conditions. Vous rencontrez des difficultés à vous endormir, vous n’êtes pas du tout tranquille et vous avez fréquemment des sauts d’humeur.

C’est un état dans lequel vous avez du mal à maintenir le sommeil. Dans ces conditions, vous avez envie de dormir, mais vous n’y parvenez pas. Vous n’arrivez pas à vous endormir parce que votre cerveau n’est pas stable, il ne se vide pas pour laisser place à votre repos et paix intérieure. Il vous met carrément dans un état d’hyper éveil. Le sommeil est troublé et cette mauvaise qualité du sommeil met votre corps au ralenti, et vous rend malade.

bien dormir

  • La peur influe sur la qualité du sommeil

La panique peut survenir à n’importe quel moment au cours de la journée. Parfois, elle survient aussi la nuit. Elle se traduit par un sentiment violent qui bouleverse tout votre corps en le secouant face à un événement, une chose ou un fait. C’est un état qui fait trembler tout votre corps et le fait même transpirer. Par ailleurs, tout comme l’anxiété et le stress, la peur engendre aussi un déséquilibre total du corps. Il le déstabilise et émet des ondes négatives au cerveau qui à son tour agit sur tout le corps de façon négative.

Mieux, la peur se traduit par une sorte d’adrénaline qui met le corps en position de défense et d’actions face au danger. Le rythme cardiaque est ainsi accéléré, la pression sanguine monte et le cerveau est fortement sollicité. La peur vous paralyse aussi, elle vous étouffe et à force de trembler, vous ressentirez certaines douleurs au niveau de la poitrine et au niveau de la cage thoracique. Parfois, cela vous donne de fortes migraines et bouffées de chaleur. La peur crée également une baisse de forme et vous manquez cruellement d’énergie. Tous ces malaises réduisent vos envies de dormir. Autrement, ces malaises limitent votre sommeil et vous êtes confronté à des troubles de sommeil.

  • La dépression influe sur la qualité du sommeil

Elle est une maladie liée à un déséquilibre des neurones et un chamboulement du cerveau. Elle est en quelque sorte un trouble mental qui se manifeste par une envie de ne rien faire, par un désintéressement total pour n’importe quelle activité. L’état dépressif crée une grande tristesse en vous et trouble votre bien-être et votre joie de vivre. Elle est source de conflits et renvoie les pensées négatives qui vous empêchent de dormir. La dépression conduit à l’insomnie. Au moment de vous coucher, lorsque vous êtes dans un état dépressif, vous ressentez une certaine peur qui vous freine à vous concentrer et à vous endormir.

Vous avez peur de tout et vous êtes très méfiant envers vous-même. À l’heure du coucher, la dépression vous conduit à vous nourrir de pensées strictement négatives. Elle active votre côté réflexion et au lieu que votre cerveau se calme et s’apaise, il fonctionne de façon très rapide. Vous êtes constamment sous pression et comme résultats, vos nuits sont tourmentées, votre sommeil est agité et entrecoupé.

  • Le sport influe sur la qualité du sommeil

L’activité sportive est l’alliée d’une parfaite santé et participe à l’équilibre de l’organisme. Il permet d’obtenir un sommeil de qualité et vous épargne des insomnies. Cependant, lorsque le sport est mal pratiqué, il dégénère autrement et bascule tout votre organisme. En effet, lorsque vous pratiquez le sport à des heures données, son effet ne sera pas le même. La pratique du sport dans la soirée stimule l’organisme et ne favorise pas le sommeil.

Il serait mieux d’éviter le sport les soirs si vous souhaitez bien dormir. Le sport augmente la pression artérielle et la température de votre corps. Il dérègle l’horloge biologique et retarde également le sommeil. Les efforts déployés pendant le sport stimulent les hormones euphorisantes qui provoquent une forte excitation. Cet état déséquilibre le corps, l’esprit, le cerveau et perturbe le sommeil.

sommeil

Les dispositions à prendre pour retrouver un sommeil de qualité

Certaines astuces favorisent la bonne qualité du sommeil et permettent de maintenir une parfaite santé. Il ne faut surtout pas négliger ces points précis. Prenez-en note pour corriger vos habitudes quotidiennes.

  • Veillez à votre alimentation

Il faut reconnaître que l’alimentation est très importante pour maintenir un corps sain et léger. Une alimentation trop lourde les soirs est très mauvaise pour le sommeil. En effet, vous devrez prêter une attention particulière à votre assiette. Privilégiez des repas très légers faciles à digérer comme les soupes, les crudités, les légumes, les jus de fruit nature.

L’alimentation est idéale pour un sommeil récupérateur. Prenez l’habitude de manger tôt les soirs, avant 20 heures. Maintenez un écart de 2 h entre les heures de repas et du coucher. Prenez le plaisir de déguster des fruits, buvez beaucoup d’eau et limitez aussi la quantité de votre repas. Il faut en fait que votre repas soit moyen, très léger, riche en légumes et moins gras.

  • Evitez au maximum la lumière bleue

Évitez de vous accrocher à votre téléphone portable quelques heures avant le coucher. En effet, l’exposition à la lumière bleue avant de vous endormir peut déséquilibrer votre rythme circadien et être source de difficultés de sommeil. La lumière bleue qu’émettent les écrans comme la télévision et les smartphones affecte les yeux aux heures de coucher et chamboule votre routine quotidienne tout en vous maintenant éveillé. Cette luminosité ne participe pas du tout au bien-être du corps.

Elle supprime la production normale de la mélatonine qui est une hormone qui crée les conditions optimales du sommeil. Il faut opter plutôt pour des livres ou des romans. Il faut privilégier les films relaxants et avant de les regarder, tenez-vous vraiment à l’écart de votre écran ou optez pour des lunettes protectrices. Le mieux serait de régler le volume un peu bas, car le bruit n’est pas aussi agréable pour le sommeil.

Il faut surtout écarter de votre pièce, les téléphones portables. Eteignez-les si possible et mettez-les en dehors de votre chambre à coucher. Évitez d’être en contact avec vos téléphones portables au moment de vous coucher. En réalité, ces téléphones émettent aussi des rayons vers le cerveau et créent un déséquilibre mental et un défaut de concentration.

  • Faites attention à votre état émotif.

Évitez au maximum le stress, l’anxiété et la tristesse, car ils ont un impact négatif sur votre rythme cardiaque et votre cerveau. Restez zen et optez pour la positivité. Faites tout pour avoir la maîtrise de soi et le contrôle de vous-même. Un travail sur votre émotion pourrait améliorer nettement la qualité de votre sommeil.

bien dormir

  • Prenez le plaisir d’apprécier la lumière du soleil.

La mélatonine, l’hormone responsable du sommeil, est produite au cours de la journée. C’est dans cette optique que la lumière du soleil est très bénéfique, car elle booste la mélatonine et participe à l’équilibre de votre organisme. Pour bénéficier de cette lumière magique, il faut prendre l’habitude de se réveiller tôt, de faire une petite marche et de profiter du soleil entre 6 et 8 heures du matin.

Toutefois, il faut signaler que pendant que la lumière du soleil est très bénéfique pour le sommeil, la lumière du soir lui est très mauvaise, surtout la lumière bleue. Ainsi, pour profiter au mieux et retrouver un sommeil de qualité, évitez au maximum la lumière les soirs et profitez de la lumière du soleil très tôt le matin.

  • Faire attention à la température

La température est un élément très délicat pour le sommeil. Il faut reconnaître que la température corporelle chute automatiquement au moment du coucher afin de mettre votre corps dans les conditions idéales du sommeil. Vous devez faire attention à la température de votre chambre à coucher à ces instants. Elle ne doit pas être trop élevée. En fait, la température trop élevée de votre environnement limite votre sommeil et vous met dans des conditions gênantes. Il est alors très difficile à votre corps de rentrer dans un état de sommeil. La température idéale de votre chambre pour un sommeil réparateur devrait être entre 16 à 20 °C.

En somme, les conditions physiologiques et psychologiques sont responsables des troubles de sommeil. Pour un sommeil de qualité, il faut une certaine prédisposition afin d’apprêter le corps et l’esprit pour le sommeil. La bonne qualité du sommeil dépend effectivement de votre énergie vitale. Le maintien d’une parfaite santé et d’un équilibre physiologique et psychologique est les maîtres mots d’un sommeil de qualité.

Tout est maintenant dit, et il ne vous reste plus qu’à mettre ces quelques conseils en pratique pour bien dormir. Ne l’oubliez pas, le sommeil est d’une importance capitale dans la vie de tout être et il faut donc mettre toutes les chances de son côté pour en profiter comme cela se doit.